suez

 

Vous avez reçu comme nous la dernière facture d’eau de Suez.

Vous avez constaté comme nous aussi une hausse très importante, et pour cause : le prix de l’abonnement est passé de 40,39 euros à 98,11 euros par semestre (6 mois), soit une hausse de 143% par rapport à la précédente facture.

Donc sur l’année, l’abonnement passe de 80,78 euros à 196,22 euros.

Et ceci sans aucune explication de la part de Suez.

 

Voici ci-dessous un tableau pour mesurer l’impact sur notre portefeuille. Calcul annuel :

Type d’usager

Consommation

Facture 2017

Facture 2018

Résidence secondaire, commerce.

5 m3

98,13€

212,72€

Personne seule

30 m3

184,88€

295,22€

Couple sans enfant

60 m3

288,98€

394,22€

Couple avec 2 enfants

120 m3

497,18€

592,22€

 

Calcul à partir des données constatées par des sites Internet officiels : consommation moyenne de 120 m3 par an pour un ménage de 4 personnes, donc 30 m3 par personne et par an en moyenne.

 

Reprenons notre tableau sous un angle différent :

Type d’usager

Variation

Prix du m3 d’eau 2017

Prix du m3 d’eau 2018

Résidence secondaire, commerce.

+216%

19,62€

42,54€

Personne seule

+60%

6,16€

9,84€

Couple sans enfant

+36%

4,81€

6,57€

Couple avec 2 enfants

+19%

4,14€

4,93€

 

Il y a sur Marseillan 7808 habitants dans 3716 résidences principales (source : INSEE 2015). Donc chaque foyer est composé en moyenne de 2,1 personnes.

Toujours selon l’INSEE, 21,5% des Marseillanais vivent sous le seuil de pauvreté. Et la moitié des Marseillanais vivent avec 1000 euros par mois ou moins.

Voilà la réalité sociologique de la ville.

Donc la majorité de nos concitoyens vont voir, à cause de la hausse du prix de l’abonnement, leur facture d’eau augmenter de 36 à 60% alors qu’ils n’arrivent déjà pas à boucler leurs fins de mois.

 

 

Qui fixe le prix de l’eau sur Marseillan ?

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont avoué s’y être cassé les dents : Suez, le délégataire, renvoie selon eux sur la mairie, qui affirme n’y être pour rien, ou sur le SBL, le syndicat mixte qui gère l’adduction d’eau, qui renvoie sur Suez.

Yves Michel, sollicité sur les réseaux sociaux (Facebook, page « Tu es de Marseillan si .. » commentaire du 27 août) a déclaré être étranger à cette décision, sans pour autant apporter de précisions : « Pour votre utile information, l’eau n’est pas gérée par la mairie de Marseillan depuis 1946 et la municipalité ne vote le tarif, ni les abonnements, ni les taxes … On peut toujours dire que la municipalité est responsable de tout, mais quand même depuis 1946 … »

 

Démêlons ensemble l’écheveau pour remettre chacun à son niveau de responsabilité. 

Lorsque vous retournez votre facture d’eau, figurent tout un tas de lignes diverses, regroupées en chapitres, notamment :

-          Distribution de l’eau,

-          Collecte et traitement des eaux usées.

 

La distribution de l’eau, c’est qui, c’est quoi ?

La captation  de l’eau est du ressort du Syndicat du Bas Languedoc, un organisme composé des communes de tout le département adhérentes au syndicat, dont le siège est basé à Marseillan. Elle gère le forage basé sur Florensac, qui pompe dans la nappe astienne et dans le lit de l’Hérault. Jean-Claude Aragon, élu majoritaire de la ville, en est le vice-président.

La distribution de l’eau est assurée par le délégataire choisi par notre agglo, Sète Agglopôle Méditerranée (SAM). Yves Michel est  vice-président de la SAM, et au conseil d’agglo figurent deux autres élus de la ville, Marie-Christine Fabre de Roussac et Jean-Claude Aragon.

 

La collecte des eaux usées, c’est qui ? C’est quoi ?

Depuis la création de l’Agglo en 2003, la collecte et l’assainissement des eaux usées est une compétence de la SAM, et les 3 élus Marseillanais cités ci-dessus participent à la gestion et la collecte des eaux usées.

 

Donc on voit qu’à toutes les étapes, du forage jusqu’à l’ouverture du robinet, les élus communautaires sont impliqués au premier chef dans tous les choix. Ils lancent le marché de délégation de service public (DSP), en élaborant au préalable le cahier des charges, auquel devront satisfaire les entreprises candidates (ici SUEZ).

Ils ratifient par leur vote en conseil d’Agglo les tarifs annuels de l’eau et de l’assainissement, et la formule d’actualisation de ces tarifs sur la durée de la DSP.

Donc Yves Michel vice-président de l’Agglo est impliqué dans toute la chaîne de décision des délibérations de l’Agglo, qui sont dans son domaine de compétence.

 

Nous avons connu pourtant le maire plus prompt à assumer les décisions de l’Agglo sur Marseillan. Ainsi dans le Cridaïre N°61, il intégrait dans son bilan de « bonne gestion » la baisse de 21% de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, pourtant du ressort de l’Agglo (baisse en réalité due à un trop perçu indu que la Cour des comptes a demandé de ne plus faire payer aux usagers).

Donc pour Yves Michel, une baisse de taxe à l’Agglo, c’est grâce à lui. Et une hausse de taxe à l’Agglo, eh ben … C’est la faute à l’autre …

Admirons ici le courage politique de notre maire, toujours prêt à se défausser quand les événements tournent contre lui …

Et admirons ici la mise en application de son programme : « Tout pour le tourisme et le commerce ». Ces deux catégories, soi-disant choyées par le maire, devront proportionnellement supporter les plus fortes hausses du prix de l’eau : + 216%. Faites ce que je dis, pas ce que je fais …

 

Yves